Comment rejoindre un établissement français ? Cela dépend de votre nationalité, de votre pays de résidence et de la nature des études envisagées.

Une procédure d'inscription en ligne obligatoire dans 31 pays

Dans une trentaine de pays, une procédure dématérialisée de candidature en ligne a été mise en place. Elle doit être obligatoirement suivie pour l'obtention du visa "étudiant". Dans les autres pays, vous entrerez directement en contact avec les établissements de votre choix.

Les pays concernés par la procédure CEF sont les suivants :

Algérie Argentine Bénin Brésil Burkina Faso Cameroun
Canada Chili Chine Colombie Congo Brazzaville Corée du Sud
Côte d'Ivoire Etats-Unis Gabon Guinée Inde Japon
Liban Madagascar Mali Maroc Maurice Mexique
Sénégal Russie Syrie Taiwan Tunisie Turquie
Vietnam          

La procédure CEF débute par la constitution d'un dossier électronique personnel. C'est une opération que vous pourrez mener à votre rythme et pour laquelle une participation financière vous sera demandée.

Il s’agit d’un dispositif qui permet au candidat à des études en France de bénéficier d’un appui et de conseils pour l’ensemble de ses démarches jusqu’à la demande de visa et de suivre l’évolution de son dossier électronique.

Le candidat ouvre un compte à partir du site internet CampusFrance de son pays de résidence et suit une procédure dématérialisée qui lui permet de formuler des demandes de formation et de dialoguer avec l’Espace CampusFrance de son pays et avec les établissements auprès desquels il sollicite une pré-inscription, dans le cadre d’une Demande d’Admission Préalable (DAP) ou non.

Dans les 31 pays à procédure CEF, l'Espace CampusFrance :

  • apporte en ligne au candidat de l’information, de l’aide à l’orientation et un dialogue grâce à une messagerie personnelle 
  • facilite le passage des tests de langue 
  • procède à un examen administratif du dossier du candidat et à l’authentification des diplômes 
  • organise un entretien relatif au projet personnel de l’étudiant.


Le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade :

  • accède au dossier électronique de l’étudiant et au compte-rendu d’entretien
  • donne un avis en ligne sur le projet d’étude.


Les établissements d’enseignement supérieur adhérents à la convention CEF :

  • consultent le dossier de l’étudiant en ligne 
  • accèdent au compte rendu d’entretien
  • demandent des informations complémentaires à l’Espace par le biais de la messagerie
  • sélectionnent le candidat
  • accordent une pré-inscription et communiquent en temps réel et en ligne la décision à l’étudiant et à l’Espace CampusFrance.


Le service consulaire :

  • consulte le dossier électronique du candidat 
  • examine l’ensemble du dossier consulaire déposé par l’étudiant 
  • décide de l’attribution du visa pour études
  • intègre sa décision dans le dossier électronique du candidat.

Le recours au second dispositif d'inscription en ligne, "Admission post bac" est obligatoire pour entrer en première année dans un établissement autre qu'une université ou un IUT, même en cas d'utilisation de la procédure

Rejoindre une université française en première année : la demande d'admission préalable (DAP)

Les étudiants titulaires d’un diplôme étranger de fin d’études secondaires qui souhaitent s’inscrire en première ou en deuxième année à l'université doivent impérativement faire une demande d’admission préalable (DAP) auprès du service culturel de l'Ambassade de France de leur pays de résidence. Dans la trentaine de pays cités ci-dessus, la procédure s'effectue à travers le dispositif obligatoire d'inscription en ligne.

Dans tous les cas, cette procédure particulière débute en janvier de chaque année et obéit à un calendrier très strict.

Admission Post-bac

Ce dispositif obligatoire de pré-inscription en première année d’enseignement supérieur en ligne a été mis en place par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR) pour simplifier les démarches des étudiants, en regroupant sur un seul site web la quasi-totalité des formations de l'enseignement supérieur (licence, DUT, BTS-BTSA, CPGE, écoles…).

Les étudiants étrangers (y compris les étudiants européens) sont également concernés par ce dispositif (qu'ils soient titulaires du bac français ou non) lorsqu'ils souhaitent rejoindre l'enseignement supérieur français en 1ère année au sein d'établissements non concernés par la DAP (demande d'admission préalable), comme les IUT, les STS, les CPGE, certaines écoles.

A noter : dans la trentaine de pays à procédure CEF cités ci-dessus, la demande d'admission au sein d'un IUT est effectuée directement via la procédure de candidature dématérialisée.

Le site APB est désormais ouvert aux pré-inscriptions dans les formations en apprentissage à tout élève qui en fait la demande, quelle que soit sa nationalité et son lieu de résidence. Il affiche désormais une information précise sur la liste des titres de séjour permettant aux candidats étrangers de conclure un contrat d'apprentissage afin de transformer cette pré-inscription en inscription définitive

Un guide spécifique pour le candidat étranger est disponible sur le site.